Dans le cadre de la semaine québécoise de réduction des déchets, le CREDD Saguenay-Lac-Saint-Jean présente une série d’articles et de capsules mettant en vedette des entreprises et organisations qui se sont démarquées en termes de réduction des déchets dans la région.

Établi dans la chapelle anglicane St-James the Apostle depuis plus de 25 ans, le Centre d’histoire Sir William Price a pour mission la mise en valeur du patrimoine historique, architectural, urbanistique et industriel de l’arrondissement deJonquière de la Ville de Saguenay. Le Centre d’histoire Sir William Price constitue un lieu historique à saveur muséale, qui met en lumière le passé de cette ancienne ville de compagnie qu’est Kénogami, autrefois appelé « Reine du papier ».  En plus de se soucier du patrimoine bâti et culturel de cette portion du territoire, la directrice générale, Joëlle Hardy, a également des considérations à caractère environnemental.

En effet, des efforts ont été consentis par la direction et appuyés par la dizaine d’employés afin de minimiser l’impact des activités du Centre d’histoire sur notre milieu. D’ailleurs, l’obtention du Niveau 2 de la certification « ICI On Recycle! » est envisagée pour l’année 2016. Le CREDD vous présente donc quelques-unes des initiatives et actions intéressantes réalisées par le Centre d’histoire Sir William Price, en termes de gestion responsable des matières résiduelles, divisées selon les différentes catégories de matières générées.

CATÉGORIE « COLLECTE PÊLE-MÊLE »[1]

En plus d’avoir de petits bacs de récupération en-dessous de chaque bureau, pour éviter de générer trop de papiers, le verso des feuilles est réutilisé. Aussi, pour réduire à la source la quantité de matières premières utilisées, du papier à main post-consommation est acheté et est à la disposition des clients dans la salle de bain. Sinon, pour la salle de bain des employés ainsi que pour l’entretien ménager, des serviettes en tissus sont à la disponibilité des employés et sont rapportées à la maison pour être lavées. La récupération des matières résiduelles générées est donc envoyée dans la collecte sélective hebdomadaire de la Ville.

De plus, dans la cuisinette du Centre d’histoire, de la vaisselle réutilisable telle que des tasses, des assiettes, des verres et des ustensiles sont fournis aux employés. Lors d’événements spéciaux et ponctuels comme des vernissages, la vaisselle réutilisable est une fois de plus utilisée pour réduire à la source les quantités de matières résiduelles pouvant être générées.

CATÉGORIE « AUTRES MATIÈRES »

Les meubles désuets qui ne répondent plus aux besoins du Centre d’histoire sont placés sur le bord de la rue et trouvent immédiatement preneurs pour être ensuite réutilisés.

Lorsqu’elles étaient en fin de vie, les 90 lumières au tungstène qui illuminaient les expositions du Centre d’histoire ont été remplacées par des lumières DEL. Auparavant, elles devaient être changées à tous les ans au coût de 12$ chacune. Les lumières DEL ont quant à elle couté 50$ chacune mais auront une durée de vie d’au moins une dizaine d’année. Cette initiative nécessite certes un investissement, mais celui-ci se rentabilise à moyen terme. Supposons que les lumières DEL ne fonctionnent que 10 ans, étant donné leur utilisation prolongée lors d’expositions. Après ce nombre d’années, le remplacement annuel des 90 lumières au tungstène aurait coûté au final 10 800$ alors que le remplacement par des DEL nécessite un capital initial de 4500$, mais aucun autre investissement par la suite. Ce qui fait plus de 600$ d’économies par année. De plus, le changement moins fréquent des ampoules réduit considérablement le nombre d’heures de travail nécessaire à un employé pour effectuer la tâche. À cela s’ajoute la réduction du coût de l’électricité compte tenu de la plus grande efficacité énergétique des lumières DEL. C’est ce qu’on appelle un investissement payant !

6300 $      

ÉCONOMIES RÉALISÉES PAR LE REMPLACEMENT DES LUMIÈRES AU CENTRE D’HISTOIRE

4,1 ANS                 

NOMBRE D’ANNÉES NÉCESSAIRE POUR AVOIR UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT SUITE À L’ACHAT DE 90 AMPOULES DEL AU CENTRE D’HISTOIRE.

Par ailleurs, le matériel électronique hors d’usage est acheminé au Carrefour Environnement Saguenay alors que les livres usagés sont envoyés quant à eux à la cabane à livre de Kénogami.

BRAVO AUX 10 EMPLOYÉS DE CENTRE D’HISTOIRE SIR WILLIAM PRICE POUR LEURS EFFORTS SOUTENUS EN GESTION RESPONSABLE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES ET ENVERS LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT!

Les gestionnaires & employés du Centre d’histoire Sir William Price à Kénogami ont relevé le Défi « ICI On Recycle! » de Recyc-Québec. Et vous ?

LE PROGRAMME « ICI ON RECYCLE! » DE RECYC-QUÉBEC EN BREF

Cette certification vise à reconnaître les établissements « ICI » qui atteignent les objectifs de mise en valeur spécifiés dans les critères d’évaluation du programme. Dans le but de favoriser une participation accrue au programme et d’inciter les établissements québécois à mettre en place un système de gestion de leurs matières résiduelles, RECYC-QUÉBEC propose trois niveaux de participation. Pour en connaître davantage sur les niveaux de certification, n’hésitez pas à consulter l’adresse suivante: http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/client/fr/programmes-services/prog-reconnaissance/ici.asp

LE CREDD EST LÀ POUR VOUS ACCOMPAGNER DANS LA DÉMARCHE

En partenariat avec RECYC-QUÉBEC, le CREDD, un OSBL qui s’implique activement auprès des “Industries, des Commerces et des Institutions” (ICI), s’est engagé à promouvoir une gestion responsable des matières résiduelles dans les       « ICI » ainsi que le programme ICI ON RECYCLE!, créé et géré par la société d’État.


[1] Papier, carton & Plastique, Verre, Métal (PVM).

Source :